Hello! Vous verrez ici comment identifier le pont de votre Camaro 1st Gen et surtout comment le démonter, ou racheter des pièces, et le refaire à neuf.

Identification

Liens de mes sources (j’ai rien inventé) :

Pour identifier son pont on commence déjà par compter le nombre de boulons qui composent le couvercle permettant l’accès au différentiel et permet la vidange, il existe des 10 et 12 boulons, dans mon cas il s’agit d’un 12.

pont 12 boulons / 12 bolt axle / Camaro1967

Le couvercle qui renferme le différentiel et le couple conique a une forme qui permet aussi de déterminer s’il s’agit d’un pont de voiture (dit « passenger car ») ou de 4×4 (Truck). Dans mon cas il s’agit d’un de voiture comme vous l’aurez compris, et a une forme de « vague ».

Ci-dessous les deux design de couvercles:

12 bolt cover

On peut ensuite obtenir des informations grâce aux différents numéros de série que l’on peut trouver inscrit sur la boule du pont ou le tube côté passager. Le numéro côté conducteur et côté nez de pont est ici 3894860 ce qui correspond bien à un 12 boulons chez GM.

Le numéro « QI 01 17 G » côté passager lui nous indique bien plus de détails soit QI = ratio 2.73 positraction (glissement limité), 0117 = fabrication le 17 janvier 1967 et G = assemblé à Detroit. Le rapport de pont devrait donc être de 2.73:1. Pour retrouver les informations correspondantes à votre pont, je vous laisserai regarder sur l’un des liens donné plus haut et dans le tableau correpondant.

Démontage

Maintenant que l’on a pu identifier extérieurement le pont, il est temps de vérifier que ces indications correspondent bien à ce qu’il y a à l’intérieur.

On commence par retirer le couvercle du différentiel et rapidement on regarde si tout est en bon état. Dans mon cas le pont avait déjà été ouvert mais non démonté et il est en bon état, j’ai tout de même récupéré un petit morceau d’une dent de la couronne… aie. On voit aussi inscrit sur la couronne « 15 41 » et on compte bien une couronne de 41 dents et un pignon de 15 dents soit 41/15=2.73

On commence donc par démonter les arbres de roues, pour cela il faut atteindre le dit « C-clip » caché de chaque côté du différentiel et qui retient les arbres.

Une fois les arbres retirés, on peut démonter l’ensemble différentiel/couronne en faisant bien attention de tout repérer pour remonter ensuite les mêmes pièces au même endroit, c’est très important pour la survie du pont. Une fois le différentiel sorti, j’ai constaté qu’il manquait le bout d’une dent sur la couronne mais c’est à l’extérieur donc rien qui empêcherai un remontage, sauf que moi je ne vais pas remonter ce couple conique car trop long. En effet, 2.73:1 c’est un rapport long et prévu pour économiser du carburant et obtenir un régime moteur bas sur autoroute. Comme je ne vais pas beaucoup rouler et que j’habite dans une région montagneuse, je vais trouver un juste milieu entre performance et économie et passer avec un rapport de 3.42:1. Je vous expliquerai plus loin, mais on pourrait croire que racheter des couples coniques pour un 12 boulons est un jeu d’enfant, oui mais non, GM n’a pas fait simple sur ce coup-là et je vais devoir également racheter un nouveau différentiel car il en existe de trois sortes.

Une fois le pont vidé, il reste à démonter tout ce qui est roulement, cage de roulement et joint spy. Rien de compliqué, il faudra juste pour les roulements de roue utiliser un système « D » comme je l’ai fait sinon votre patience va être mise à rude épreuve …. Et voilà, la suite sera le traitement de surface et le remontage et réglage du nouveau couple conique.

A SUIVRE traitement de surface, achat des pièces et remontage…