25/09/2021

A ce stade la remise en état de la carrosserie touche à sa fin, les ailes ont été retouchées, les bas de caisses redressés … et il reste maintenant à sabler et peindre le dessous de la Camaro.

J’avais en début d’année acheté une petite sableuse mobile de 40L chez BPAC afin d’être autonome, ce n’est certes pas du matériel professionnel mais pour sabler occasionnellement une caisse ou de petites pièces c’est largement suffisant. A noter qu’au départ j’avais recherché une entreprise pour réaliser ce travail, mais j’ai pu constater que l’on n’était pas aux USA ou cela se trouve facilement et ou tout de suite sablé la caisse passe en apprêt. Ajouter à cela le prix, la contrainte pour transporter la caisse, le temps d’attente du rdv … tout cela a décidé mon choix de le faire dans mon garage.

Bien évidement faire soit même le sablage demande du temps et beaucoup de préparation (de patience!), j’ai dû par exemple me confectionner une sorte de cabine dans le garage afin d’éviter d’en mettre de partout, c’est vraiment un travail difficile. Le but ne sera ici pas de supprimer toute la peinture mais juste le plus gros et les quelques endroits de rouille en surface, pas plus. De toute façon vouloir mettre tout à nu serait impossible avec ce type de matériel, ou il aurait fallut 4 ou 5 sacs de sables et 4jours de boulot! Mais vous allez le voir, cela a vraiment bien fonctionné et le résultat final est très propre.

J’insiste aussi sur le fait de bien s’équiper pour pouvoir travailler correctement et sans se blesser, le sable va partout et vient vous frapper au visage lors de la projection alors combinaison, masque et lunette de qualité sont indispensables!
Oubliez en tout cas le masque fourni avec la sableuse, il est inutilisable car le sable rentre dedans et de la buée apparait quelques minutes après utilisation.

Concernant la sableuse une fois le bon réglage de sable/air trouvé tout roule, mais je vous conseil de toujours ouvrir à fond le robinet de sablage que vous avez en main, sans quoi celui-ci cassera au bout de quelques minutes d’utilisations. Vous le verrez sur les photos, le robinet s’est percé sur le côté car je voulais limiter la pression à ce niveau mais cela projette le sable sous pression sur la parois et l’use rapidement. Résultat, j’ai racheté rapidement un robinet d’eau standard chez un quincaillier, car oui c’est simplement un robinet et j’ai pu continuer sereinement.


Après quelques heures de sablage c’est enfin terminé, j’ai donc tout nettoyé et surtout récupéré le sable usagé etle fait d’avoir installé le plastique de protection au sol a bien aidé. On peut ensuite contempler cette deuxième phase et le résultat est vraiment top, un coup d’acétone et on peut passer alors à l’apprêt car il ne faut pas trop laisser le métal à nu et à l’air libre.
J’ai donc refait une partie de la pseudo cabine de peinture, c’est long mais nécessaire pour bien travailler et cela servira également pour passer le Raptor et ne pas en mettre partout et éviter les poussières.
Pour l’apprêt je pensais le passer au pistolet, mais suite discussion avec mon carrossier je suis parti sur 5 bombes d’aérosol de marque Cromax 44R (1K). J’étais septique sur cette méthode mais il faut faire confiance aux pros et je confirme, j’ai gagné du temps, de l’argent et surtout cet apprêt et vraiment d’une qualité pro, je recommande !


Troisième phases : l’application du revêtement Raptor teintable.
Honnêtement je ne savais pas trop si j’allais peindre le dessous et le compartiment moteur en noir satiné comme à l’origine, ou alors tout peindre couleur carrosserie. Après réflexion mettre une peinture couleur carrosserie et sur le dessous est un risque car sur route les projections lors du roulage peuvent faire des impactes et écailler la peinture.

Malgré tout j’avais vraiment envie de ne pas faire du noir, j’ai donc trouvé un compromis entre couleur carrosserie (rouge Salsa Red VW je le rappelle ) et solidité grâce au Raptor.
L’application est très simple, il faut cependant bien respecter le dosage Raptor/durcisseur/peinture voir diluant si nécessaire. Le rendu final ne sera pas identique à 100% à la couleur constructeur choisi, il ne faut pas se leurrer, mais cela s’en rapproche et c’est pour le dessous je le rappelle donc moins important que le reste à ce niveau (pour moi).

Comme toute application de peinture solvantée , il faut bien se protéger surtout avec un masque pour les vapeurs dégagées.
A noter que je ne savais pas la quantité de Raptor à utiliser, j’ai donc commencé par 420gr de Raptor mais au final il faut bien une bouteille par passe donc deux au totale pour le dessous d’une Camaro et sans les passages de roue.
Je vous laisserai voir le résultat plus bas, c’est vraiment parfait et ce dont je voulais au niveau rendu, pas lisse mais pas non plus épais et pour cela plus vous diluez plus ce sera lisse mais aussi moins résistant aux choques.

Le dosage :

Application :

  • Pistolet à peintre HVLP buse de 1.7 (Recommandé entre 1.4 et 2.0)
  • Pression 2/2.5 Bar
  • Filtre séparateur air/eau au niveau du compresseur
  • Température ambiante : 20°C (Recommandé: 15°-20°, pas en dessous de 5°)
  • Temps d’attente entre les 2 couches : 60 min


Arrivé à ce stade j’aurais pu m’arrêter là, oui mais non… le souci est que je n’aime pas les voitures avec les passages de roue couleur carrosserie, je préfère le noir. Ok ça complique un peu les choses mais vous le verrez sur la première photo faire les passages de roue noir dénote avec la traverse qui est visible et rouge c’est donc vraiment pas esthétique de laisser ça comme ça.
Pas le choix, j’ai donc caché tout ou en partie le dessous et laissé juste les deux traverses et les passages de roue et refait deux passes de Raptor mais ce coup-ci en noir satiné RAL9005. Comme vous le constaterez c’est beaucoup mieux et c’est enfin terminé! Je n’ai volontairement pas trop insisté au niveau des passages de roue, j’attends en effet un peu plus tard pour remettre une couche plus épaisse.
Conclusion le dessous est maintenant traité contre la corrosion et peint en rapport avec la caisse, ce n’est pas identique car avec le séchage la teinte LA3H s’est éclaircie, mais il faut s’imaginer plus loin, tout remonté et sur ces roues vous ne verrez pas la différence en vous baissant car dans un environnement plus sombre la teinte devient bien rouge.


02/10/2021

Je vous ai dit lors de ma dernière mise à jour que le dessous de la Camaro était terminé? A bon? C’est mal me connaitre que de penser que j’allais laisser quelque chose qui ne colle pas à 100% à ce qui était prévu et que j’avais en tête 🙂 Et oui, en effet je faisais le constat que le Raptor teinté en rouge était trop clair à mon goût et même que cela tirait vers la couleur framboise, rien que de le dire et l’écrire cela commençait à me déranger… Après quelques heures de réflexion je me suis dit « je peux pas laisser ça comme ça! « , c’est plus fort que moi c’est pas à mon idée donc on refait.

J’ai donc pour la troisième fois confectionné une pseudo cabine de peinture, caché les traverses et les passages de roues et j’ai passé une couche de brillant direct avec la couleur LA3H.
Un grand merci à mon carrossier d’ailleurs qui se reconnaitra et qui a bien voulu me fournir la peinture et tout le nécessaire pour bien travailler, un kit complet pour noob en gros quoi 🙂
Bien évidemment c’est très très long de préparer tout ça et pour seulement 15min de peinture au final, mais on a rien sans rien et ce coup-ci promis, je peux dire que c’est ter-mi-né, si si je vous jure! ^^

Vous le constaterez par vous-même cela valait le coup, j’ai enfin le rouge voulu et sans l’effet framboise c’est parfait!
Petite information concernant la couleur dans le Raptor, il faudrait que je teste de nouveau mais avec plus peinture, 10% je le rappelle, ou plutôt faire le calcul de 10% de peinture sur la base du Raptor seul sans compter le durcisseur comme je l’ai fait initialement. Je compte en remettre au niveau du coffre je vous en dirais plus à ce moment-là, en attendant place aux photos, on pourra dire que ce dessous m’aura pris un certain temps mais le résultat est là c’est l’essentiel après tout 🙂


05/10/2021

Une dernière photo pour bien se rendre compte du dessous une fois la cabine retirée, que le rouge est bien rouge.
J’update également cette photo car ce sera la dernière que vous verrez aussi bien, puisque j’ai retiré la caisse de la rôtissoire hier soir, un grand cap pour moi et qui signe définitivement la fin des gros travaux à ce niveau.


A SUIVRE …

<= Retour